Charlène Barbey, la YouTubeuse drôle et naturelle qui monte

Les Nouvelles de Falaise vous emmènent découvrir les coulisses d'internet à travers quatre portraits d'acteurs du web originaires du pays de Falaise.

25/08/2016 à 10:03 par journaliste.lesnouvellesdefalaise

Charlène, 23 ans, est originaire d'Épaney. Sa chaîne YouTube Chakeup compte plus de 290 000 fans. -
Charlène, 23 ans, est originaire d'Épaney. Sa chaîne YouTube Chakeup compte plus de 290 000 fans.

Charlène Barbey, alias Chakeup, originaire du village d’Épaney, est une jeune YouTubeuse spécialisée en vidéos conseils, style de vie et divertissement. Son univers ? La folie et la simplicité.

Après avoir obtenu son baccalauréat littéraire au lycée Louis Liard de Falaise, elle a quitté la Normandie pour rejoindre la capitale. À seulement 23 ans, elle compte déjà plus de 290 000 abonnés sur sa page YouTube. « Après l’obtention de mon bac, je suis partie travailler un an à Disneyland avant de reprendre mes études. J’ai ouvert ma chaîne en juin 2014, soit 3 mois avant de partir d’Épaney ».

Après cette coupure, Charlène s’est dirigée vers le tourisme et a intégré l’université Paris Est Marne la Vallée. « Lorsque j’ai ouvert ma chaîne, je ne savais pas dans quoi j’allais me lancer ! Je recherchais surtout un moyen de me divertir et de faire de nouvelles rencontres. J’ai découvert des YouTubeuses américaines comme Nicole Guerriero et j’étais fascinée par la proximité qu’il y avait entre elle et son public ».

Chaque chaîne YouTube a son propre nom et sa propre identité. Charlène a choisi de nommer sa chaîne « Chakeup ». « Au début, je songeais à orienter ma chaîne vers le maquillage, d’où le pseudo Chaekup. Le mélange de Charlène et Makeup (maquillage en anglais). Puis la ligne directrice de ma chaîne s’est, en fait, dessinée d’elle-même au fur et à mesure des vidéos. Des conseils de grande sœur aux petites scénettes humoristiques, c’est un mélange entre le’lifestyle’(style de vie) et le divertissement ».

Comme l’a déclaré ModaLisa il y a deux semaines, Paris semble être un tremplin pour les acteurs du web. « Je pense que d’être sur Paris m’a permis de développer ma chaîne rapidement. C’est plus facile de faire des rencontres ou d’assister à des événements une fois là-bas. Bien qu’Épaney soit un village très sympathique ! ».

10 problèmes de filles :

La grande famille YouTube

Même si l’univers de YouTube peut paraître un peu lointain et abstrait, il s’y est créé, depuis quelques années, une vraie communauté. Autant bien au niveau des abonnés (des fans) que des YouTubeurs (les réalisateurs et créateurs de contenu). « C’est un milieu dans lequel on se connaît plus ou moins tous. YouTube, c’est une grande famille. On se croise à chaque événement, ApéroTubes, soirées au YouTube Space ou avec des marques ou encore à des avant-premières de films YouTube m’a permis de lier des amitiés très fortes avec des personnes qui partagent la même passion que moi. Notamment Théo Gordy et Womensouls ».

Les YouTubeurs les plus renommés peuvent parfois donner un petit coup de pouce aux « nouveaux ». « J’ai vu le nombre de mes abonnés augmenter à la suite de deux apparitions dans des chaînes d’autres YouTubeuses. En 2014 sur la chaîne de Jenesuispasjolie. Et en 2015 sur celle d’EnjoyPhoenix, la plus grande YouTubeuse beauté et lifestyle française ».

10 astuces Instagram :

Une passion devenue profession

Pour les YouTubeurs, le fait de gagner de l’argent grâce à leur chaîne s’appelle « la monétisation ». Cela consiste à insérer des publicités avant leurs vidéos ou à nouer des partenariats avec des marques… Lorsque des chaînes sont monétisées, elles rejoignent souvent des network, ou réseaux en Français. Un network YouTube est un réseau de chaînes YouTube qui propose une palette de services à des créateurs de contenus vidéos contre une commission prélevée sur les reversements de monétisation YouTube. « Je fais partie du network Mixicom. Je suis étudiante et les revenus que m’apportent YouTube sont la seule rentrée d’argent dont je bénéficie. La majorité de mes camarades de classe travaillent à Disney le week-end. Moi, le week-end, je tourne mes vidéos et je m’occupe de mes chaînes ».

Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Comme l’a souligné Charlène, elle a plusieurs chaînes YouTube à son actif, ainsi que de nombreux réseaux sociaux à s’occuper en plus de sa chaîne principale. « J’ai aussi une chaîne de’Vlog’. C’est le mélange entre blog et vidéo. C’est-à-dire que je vais me filmer pendant une journée spéciale, parler à mes abonnés face à la caméra, en les emmenant avec moi dans mes activités. Je suis aussi sur Twitter, Instagram et Snapchat. Snapchat est une plateforme où l’on envoie des photos et des vidéos éphémères de maximum 10 secondes. Il y a une vraie communauté autour de ce réseau social, la’team snap’. Instagram me permet de partager des moments de ma vie en photo. Quant à Twitter, je dialogue beaucoup avec mes abonnés via ce réseau social ».

Mais pour une jeune femme de 23 ans, avoir près de 300 000 personnes qui suivent votre quotidien est assez nouveau. « Ma chaîne est assez jeune. Je découvre un peu la notoriété quand je rencontre des abonnés en chair et en os dans la rue, en vacances La seule difficulté au niveau de ma vie privée est de cacher mon petit ami qui est professeur de mathématiques et qui doit bien sûr, garder l’anonymat ».

Entre études, famille, vie privée et YouTube, il faut réussir à trouver un équilibre. « Mes proches sont contents pour moi. Ils me voient évoluer dans un domaine qui me passionne. Mais, lorsque nous sommes ensemble, pas question de parler YouTube ou d’être sur les réseaux sociaux. Tant que je garde les pieds sur terre et que je vis les moments présents avec ceux que j’aime, l’équilibre est tout trouvé ».

Réussir de vivre de sa passion est une chose dont beaucoup de personnes rêvent. Charlène touche du doigt ce rêve de pouvoir vivre totalement grâce à son humour et sa simplicité à travers ses vidéos. « Je ne sais pas encore si je réussirai à choisir entre le tourisme ou YouTube. Pourquoi ne pas concilier les deux ? Mais, je sais que grâce à YouTube, j’ai réalisé qu’il fallait croire en ses rêves et s’impliquer à 100 %. Il faut vivre sa passion à fond sans se préoccuper du regard des autres, tout vient à point à qui sait attendre. Croyez-en mon expérience de Falaisienne, ça n’arrive pas qu’aux autres ! ».

Amandine Morel

Pratique : vous pouvez retrouver Charlène sur YouTube : Chakeup, Instagram : charlene_, Twitter : Chakeup et Snapchat : chakeup

Localité(s) :
14170 Épaney

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image